Sanguinaria Elixura

Effacez vos rivalités, Serpents et Dragons...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Serpents & Dragons

Aller en bas 
AuteurMessage
Astarté De Frémont
|Admin|Chef des Serpents|
avatar

Nombre de messages : 93
Clan : Serpent
Date d'inscription : 30/06/2005

MessageSujet: Serpents & Dragons   Mar 26 Juil à 16:46

Au commencement, rien ne divergeait… Un vampire était un vampire, il tuait pour vivre, point final. Mais de ce fait, la race se devait d’être peu nombreuse, pour la discrétion des meurtres qui nécessitaient leur survie. Et de là naquit deux opinions :

• Les uns se demandaient pourquoi il leur fallait rester discret. Après tout et d’après eux, les vampires sont tellement plus puissants que les humains, inutile de chercher à se cacher. Ils se regroupèrent et formèrent les Dragons…

• Les autres comprenaient ce qu’on leur demandait. La survie des humains étant nécessaire pour la leur, il leur était naturel de penser à être peu nombreux pour pouvoir vivre tranquillement. Ils connaissaient également leur supériorité sur les humains, au niveau de la force, mais ils prenaient leur point faible parfaitement au sérieux : la lumière du soleil, que les mortels pourraient un jour retourner contre eux. Ils se nommèrent les Serpents.


Les Dragons


Au XIe siècle, Sigvald Ibsen, jeune prêtre norvégien, avait toujours été là pour ses fidèles. L’église qu’il avait fait bâtir au nom de Saint Magnus était, comme la tradition l’exigeait, en bois debout et se trouvait à la frontière de la ville d’Oslo. Mais la particularité de ce bâtiment, ce fut son merveilleux sous-sol habitable. Ibsen, pour ce faire, avait été voir des artisans de France, les Norvégiens ignorant le savoir de la pierre, et la bâtisse au sous sol ne pouvait être en bois…
Mais Sigvald changea… Ses soins méticuleux pour l’entretien de l’église ne suffisaient pas à cacher son air devenant malsain, les sombres fréquentations la nuit augmentèrent, la demeure de Magnus fût désertée…
Pendant un siècle, les Norvégiens de Christiania, autre nom d’Oslo, furent certain de voir la silhouette de leur vieux prêtre terrifiant… inchangée. Ce dernier avait cependant changé. Il fut le premier vampire à critiquer la discrétion quémandée par sa race. Désireux de meurtres et de torture pour assouvir ses mornes fantasmes, il rallia à sa cause plusieurs autres vampires, dont les pensées se rapprochaient des siennes, et, naturellement, il fût nommé chef des Dragons. Rapidement, il créa une sorte de loi, limitant le règne du chef à un siècle, et il prit bien soin de l’exécuter lui-même. Aussi, il n’engendra qu’un seul humain, Olav, qui prit sa succession, et qui lui aussi appliqua cette loi à la lettre. D’aucun ne se souciait de l’église tombant en ruine, désertée par les fidèles. D’aucun, sauf le 7eme chef de clan, Magnus… Il ne fit rien lui-même pour la demeure, sauf la renommer du nom d’Adalrik, mais se montra très difficile dans le choix de son héritier, qui finalement se fixa sur un jeune prêtre : Sigfrid…

Dès le départ, il s’offusqua de l’état de l’église. Il prit alors le risque de la rénover, mettant à mal la cachette du clan. Pourtant, son idée s’avéra excellente. L’église rénovée, il employa un prêtre aveugle et les fidèles revinrent peut à peu, dommage pour eux.
Modifiant la loi de Sigvald, il informa que le règne du clan serait définitivement donné aux Ibsen, au premier enfant du précédent chef. Et si par malheur aucun enfant n’avait été donné à la nuit, la règne reprendrais à son départ : Sigvald. Son intention au départ était bel et bien de redonner le pouvoir au fondateur du clan, mais ce fut avant de faire ce voyage à Paris…

L’enfant des Ténèbres qu’il ramena de là bas ne fut pas vraiment apprécié par le clan. Rien ne l’affirmait, mais tous considéraient que la lignée Ibsen était une lignée Norvégienne, et qu’aucun sang étranger ne devait la souiller. Pourtant, Maaya, par son intégration fulgurante au pays, par son amour pour ce dernier et par la vitesse et la dextérité avec laquelle elle maîtrisa la langue, elle sut se faire aimer. Elle devint donc le 9e chef de clan, et se mit à le diriger avec fermeté, désireuse d’honorer son prédécesseur. Elle prit en main les recherches, menées depuis 200 ans par les siens et les Serpents sur leur point faible du soleil, et pris également soin de garder un bon contact avec les Serpents, mais aussi les humains d’Oslo…


Les Serpents


Le Clan des Serpents fut créé à la même époque que celui des Dragons, au XIème siècle de notre ère. Au départ, ces deux clans ne faisaient qu’uns, jusqu’à ce que leurs opinions à propos de l’humanité divergent. Le tout premier chef des Serpents fut Abel de Montfort, originaire d’un comté du sud de la France. Comme tous les comtes de l’époque, Abel possédait ses propres terres, qui comptaient, hormis la horde de Vampires qu’il dirigeait, une centaine d’hommes et de femmes à son service. A l’inverse de Sigvald Ibsen, le clan d’Abel prônait une sorte de protection de l’humanité. Il pensait qu’il fallait préserver les êtres humains si les Vampires souhaitaient survivre longtemps. Car, à l’époque, la peste et les maladies infectieuses faisaient des ravages en France, ce qui renforça Abel dans son idéologie. Pourtant, il ne délaissait pas les plaisirs de la chair humaine, car lui et ses congénères devaient tout de même se nourrir. Ainsi débuta la longue histoire du Clan des Serpents.

Pendant des siècles, les Chefs se succédèrent, gardant toujours le même idéal qu’Abel tout en fortifiant les rangs du clan. Quand le comté de Montfort fut détruit pas le temps et les guerres, les Serpents choisirent une nouvelle destination, plus intéressante et plus propice à leur survie : Paris, la capitale. Ce fut Duncan McHamley, originaire d’Irlande qui proposa ce déménagement au XVème siècle. Ainsi, les Vampires des Serpents trouvèrent un nouveau refuge : les carrières d’exploitation de Paris. Existant depuis plus d’un millénaire, l’endroit était parfait pour se cacher de la lumière. Mais l’endroit n’était pas toujours très sûr, les éboulis et les humains étaient fréquents.

Au XVIIIème siècle, les Serpents déménagèrent. Les humains avaient eu la bonne idée de déménager les cimetières des paroisses de la capitale dans les anciennes carrières, qui devinrent les catacombes. Ce fut en endroit de choix pour les Serpents. D’ailleurs, grâce aux catacombes, le Chef de Clan de l’époque, Sébastian d’Allons eut l’idée d’étudier les cadavres des humains mais surtout leur sang, afin de découvrir comment résoudre le problème de la survie des Vampires à la lumière du soleil. L’idée fit son chemin et, grâce aux progrès des humains obtenus dans le domaine de la médecine, les Serpents eurent l’occasion de faire également leurs propres progrès.

Mais Sébastian dut subir les conséquences de son succès. Pour avoir une comparaison de la constitution des corps humains et vampires, il fallait sacrifier l’un de ses congénères. Cette proposition fut presque recueillie par une révolte quand le problème fut résolu par Astarté de Frémont. Elle tua Sébastian de ses propres mains et le confia aux bons soins des chercheurs en génétique. Ainsi, par défaut de successeur, Astarté devint la nouvelle chef de clan. Comme première action, elle décida de changer d’endroit. Les catacombes étaient certes un endroit sûr mais il ne fallait pas continuer à vivre dans cet endroit insalubre. Un manoir dans la banlieue de Paris ferait l’affaire. Ainsi, depuis le début du XIXème siècle, les Serpents sont domiciliés au « Manoir » et continuent leurs recherches sur la génétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silver-tears.ca.cx/
 
Serpents & Dragons
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes serpents
» Les morsures de serpents
» Serpents à Disney?
» Y-a-t-il des serpents en Cantal ?
» Les 8 serpents marocains potentiellement dangereux (sur 25 )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanguinaria Elixura :: [Préambule] :: Histoire - Contexte-
Sauter vers: