Sanguinaria Elixura

Effacez vos rivalités, Serpents et Dragons...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Andrea di Arcangeli

Aller en bas 
AuteurMessage
Andrea di Arcangeli
|Mod|Gérant du Plaisir Interdit [Dragon]
avatar

Nombre de messages : 3
Clan : Dragons
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Andrea di Arcangeli   Sam 30 Juil à 20:27

Nom : di Arcangeli
Prénom : Andrea
Surnom : « Jolicoeur », « gueule d’Ange » dans son dos ou pour le taquiner ; il aime à se faire appeler le « Tentateur »

Âge : 91 ans
Date de naissance : 14 février 1759
Lieu de Naissance : Florence, Italie
Nationalité : Italienne

Race : Vampire
Clan : Dragons
Rang : Propriétaire de []Thorgard - Le Plaisir Interdit[/i]

Famille : Si famille il subsiste à Andrea, il s'en soucie peu. Il l'a laissée derrière lui au moment où il est devenu vampire.

Histoire : Bien que la Renaissance soit terminée depuis près de deux siècles, Firenze restait une ville d’une raffinement sublime. De tous temps, la ville de Leonardo da Vinci, Michelangelo et Niccolo Machiavelli avait toujours été le berceau de bien des artistes de génie. Et c’est à cet endroit que naquit Andrea di Arcangeli. Issu d’une famille d’aristocrates fortunés dont la gloire s’était poursuivi depuis les temps illustres de Médicis, Andrea fut accueilli avec bonheur, étant le premier héritier mâle après deux filles. Il reçut une éducation exemplaire, apprenant les bonnes manières comme l’arithmétique ou l’astronomie avec les meilleurs tuteurs qu’on n’hésitait pas à faire venir de tous les coins de l’Europe. Il ne manqua jamais de rien et fut choyé par tous ses proches. On le disait béni de Dieu, en raison de son joli minois devant lequel on s’extasiait et de sa vivacité d’esprit qui faisait le bonheur de ses pédagogues.

Mais des choses inquiétantes se produisaient chez le petit Andrea, faisant froncer les sourcils de ses parents. D’abord, on remarqua le malin plaisir qu’il prenait à arracher une à une les pattes des araignées qui avaient le malheur de tomber sous sa main. Puis, on le découvrit très tôt caché dans les penderies des nobles en visite, dans l’espoir d’assister à leurs ébats intimes. Il mentait également comme il respirait, inventait des fables pour effrayer les enfants ou faire peur aux domestiques superstitieux. À chaque fois qu’on le confrontait à ses crimes, Andrea ouvrait de grands yeux innocents, niant toute participation à ces activités illicites. On ne pouvait que le croire, en premier lieu parce qu’il savait si bien se justifier, ensuite, parce que c’était un si charmant garçon.

C’est à ce moment qu’Andrea réalisa qu’il devrait faire de plus de prudence à l’avenir. Il se calma pendant quelques temps pour ne reprendre ses activités qu’avec plus d’assiduité par la suite, mais cette fois-ci, en faisant bien attention à ne pas être pris sur le fait. Il commettait beaucoup de petits méfaits et orchestrait toujours les choses pour que la faute retombe sur un bouc émissaire : une petite bonne un peu simplette, un garçon d’écurie fort sur la bouteille…

Devenu adolescent, Andrea menait une double vie. Il se présentait dans les salons, impeccablement vêtu, conversant avec les nobles de la plus gracieuse façon et faisant une cour discrète et courtoise aux demoiselles. On le voyait rentrer sagement chez lui accompagné de ses parents… pour ressortir la nuit venue, vêtu d’une manière différente et prêt à faire la fête toute la nuit. Il fréquentait les bordels et les tavernes mal famées, entouré d’une bande de voyous et de gentilshommes qu’il avait incité à faire comme lui. Ils semaient la terreur dans la ville en vandalisant et pillant des demeures ou en violant des filles s’aventurant seules la nuit. Personne ne se doutait de son existence nocturne, comme de jour, on le voyait toujours dans les meilleures dispositions du monde. Si l’un des membres de sa bande se faisait pincer, peu important car il était vite remplacé par un nouvel adepte de la débauche.

Approchant ses vingt ans, ses parents décidèrent de lui trouver un bon parti. Se doutant qu’un mariage viendrait entraver ses menus plaisirs, Andrea fit tout pour repousser un tel événement, mais bientôt, il fut promis à une princesse napolitaine. Cette nouvelle, plutôt que de mettre un frein à ses mœurs dissolues, ne fit que les empirer. Il mena sa bande dans des entreprises de plus en plus audacieuses (et violentes), jusqu’à ce qu’un soir, ils s’en prennent à un mystérieux palais toujours fermé qui intriguait Andrea depuis des lustres.

Une fois la porte défoncée, ils pénétrèrent dans la maison et furent éblouis par les richesses qu’elle comportait. Andrea dispersa ses hommes dans chacune des pièces, leur disant d’emporter ce qu’ils pourraient et si l’un deux tombait sur le propriétaire, il ne devait pas le tuer, mais plutôt venir le quérir. La demeure avait été fouillée de fond en comble, mais aucune trace de leur hôte. On fit alors la découverte d’une trappe qui menait sous terre. Andrea y envoya un garçon muni d’une torche… qui ne remonta jamais l’escalier de pierre nue. On entendit des cris horribles puis, le bruit d’un corps qui tombait sur le sol. Tous pensaient que cette maison était maudite et cherchaient à s’enfuir, tous sauf Andrea dont la curiosité avait été piquée. Descendant les marches une à une, à pas précautionneux, il finit par aboutir sur une pièce richement décorée. Sur le sol, gisait le cadavre de celui qu’il avait envoyé à la mort et penché sur lui, un homme qui essuyait d’un revers de main ses lèvres ensanglantées.

On pourrait croire qu’Andrea serait effrayé comme les autres, mais au contraire, il fut fasciné par l’étonnante créature en train de se repaître du sang de son compagnon. À la fois ennuyé et amusé par ce jeune blanc-bec qui ne semblait pas le craindre, l’homme se présenta comme un vampire. Andrea le supplia de le prendre avec lui, de le faire devenir l’un des siens pour atteindre l’immortalité, échapper à la triste destinée qui l’attendait, il promettait soumission et obéissance, et même plus à son futur maître. Le vampire ne pouvait qu’être étonné par cette surprenante proposition lui qui était habitué à la frayeur qu’il provoquait chez les humains. Bien qu’il fut un dragon, il ne pouvait nier la beauté du garçon à genoux devant lui, l’implorant de partager avec lui ses pouvoirs surnaturels. Après moult délibération intérieure et force de prières fort plaisantes, le vampire finit par accepter. C’est ainsi qu’Andrea devint Enfant des Ténèbres tout comme l’apprenti et l’amant de celui qui lui avait donné naissance pour la deuxième fois.

Andrea apprit rapidement que les splendeurs découvertes dans la maison de son maître n’étaient que bagatelle, une infime partie de son trésor entier. En effet, ce dernier possédait des demeures un peu partout à travers l’Europe et cherchait même à s’en faire construire une dans les lointaines colonies du Nouveau Continent. Les deux hommes voyagèrent à travers tout le Continent, restant quelques mois dans chaque domaine, puis repartant, des dizaines de victimes dans leur sillage. Le maître enseignait à son apprenti tout ce qui était utile à savoir sur le monde passionnant des vampires. Avec un élève aussi avide d’apprendre que l’était Andrea, la tâche lui était facile et agréable.

Une nuit, alors qu’ils étaient de retour à Florence, on vint brûler la demeure. C’était l’ancienne bande d’Andrea qui avait décidé de venger la ‘mort’ de leur chef. Le maître d’Andrea périt dans l’incendie. Le jeune homme le vengea en exterminant tous les responsables de l’incident qui furent horrifiés de voir le visage de leur meneur, revenu d’entre les morts et n’ayant pas été touché par les affres du temps.

Le deuil de son maître terminé, Andrea décida d’aller s’établir à Oslo avec les autres Dragons. Il ouvrit Thorgard ou Le Plaisir Interdit, un projet qu’il caressait depuis des années et dont il avait fait part à son défunt mentor. Son commerce fonctionne depuis près de cinquante ans.

Profil psychologique : Si Andrea devait représenter un premier péché, ce serait la luxure. Il recherche sans cesse les plaisirs de la chair. Il va sans dire qu’il les trouve pour la plupart du temps, son physique aidant. S’il s’y adonne avec des personnes expérimentées, il prend encore plus de plaisir à initier des jouvenceaux à la débauche, les entraînant avec lui dans sa chute. Il les repousse ensuite ou les fait entrer dans son bordel, les remettant entre les mains de d’autres individus aussi malveillants que lui.

Un second péché serait l’orgueil. C’est un jeune homme narcissique, arrogant, qui se place bien au-dessus des autres. Ce trait de caractère existait chez lui bien avant qu’il ne devienne vampire et sa transformation n’a fait que l’aggraver, comme ses pouvoirs l’ont convaincu de sa supériorité sur les êtres vivants. Il peut être très insolent et se croit souvent tout permis, traitant les humains comme plusieurs vampires avec insouciance.

Outre ces deux principaux traits, la liste des vices d’Andrea s’allonge encore. S’il a ouvert Le Plaisir Interdit, ce n’est pas seulement pour arrondir ses fins de mois. Les différentes chambres de l’établissement comportent toutes des postes d’observation savamment dissimulés. Ainsi, par ennui ou par curiosité, le jeune homme n’a qu’à aller jeter un coup d’œil à ce qui se déroule dans l’une des pièces. Quand l’envie lui prend, il débourse lui-même une somme pour qu’un client soigneusement sélectionné et l’un de ses « jouets », comme il les appelle, le divertisse. Ce n’est pas le seul jeu pervers auquel il se livre. Il aime faire les portraits de ses favoris du moment, les saignant pour fabriquer une peinture à même leur fluide vital.

Il adore se grimer et possède chez lui une large collections de différents costumes, pour homme comme pour femme, comme sa taille lui permet de se faire passer pour chacun des deux sexes avec aisance. Cet acteur consommé se plaît à se balader déguisé dans les rues d’Oslo pour tester ses capacités autant que pour piéger des mortels qu’il ramènera ensuite chez lui.

C’est un excellent d’homme d’affaires, un véritable requin. Il fait payer des sommes astronomiques à ses clients et accordent parfois quelques faveurs, selon son humeur.

Andrea est un esthète et un hédoniste, deux caractéristiques qui, additionnées ensemble, font de lui un être extrêmement égoïste et capricieux. Comme il ne vit que pour le plaisir, il néglige les sentiments des autres et prend même plaisir à les décevoir. Étant esthète, il accorde une importance toute particulière à la beauté, tournant au ridicule ce qu’il juge inapte à recevoir de ses attentions. C’est un manipulateur accompli qui a recours aux méthodes les plus viles pour obtenir ce qu’il désire.

En somme, Andrea est un être cruel et abject qui ferait un grand bien à la société s’il disparaissait… Et c’est justement ce qui fait son charme mortel.

Description physique : Au premier abord, rien ne pousserait à penser qu’Andrea est le propriétaire du lieu de perdition qu’est Le Plaisir Interdit. Son visage ovale aux traits délicats et aux pommettes hautes lui procure des airs juvéniles, en partie à cause des bouclettes brunes qui s’harmonisent avec son regard marron. Ses yeux brun chocolat semblent chaleureux, tout autant que ses lèvres rosées retroussées dans un léger sourire. Ses manières courtoises et enjôleuses font le plaisir des uns comme des autres. Que dire de sa peau douce et étrangement pâle qu’on brûle d’envie de toucher au premier regard? Mais il ne faut pas se fier à ce masque qu’il porte. Il se sert de son charme pour attirer les mortels inconscients dans ses filets. Sa beauté n’est que rehaussée par l’aura surnaturel qui se dégage de lui.

Il est de taille assez moyenne, voire même petite. Son corps a conservé la fraîcheur et la vitalité de ses vingt printemps. Son ossature fine lui confère une apparente fragilité, mais il ne faut pas s’y fier, car aussi élancé puisse-t-il être, il reste un vampire, ce qui n’est pas à négliger lorsqu’on s’en prend à lui. Il se déplace avec une grâce et une agilité presque félines grâce à sa nature vampirique.

Sa voix est claire et limpide dans son état normal. Elle se fait douce et caressante, lorsqu’il se trouve en pleine phase de séduction, mais peut tout aussi bien être d’une froideur et d’une hauteur exemplaires quand on l’offense.

Andrea se vêtit toujours d’une manière élégante, pas tapageuse, seulement élégante et signe de bon goût. Il privilégie les couleurs sombres qui forment un contraste saisissant avec sa peau blanche. Il accorde énormément d’importance à son apparence, c’est pourquoi il ne regarde pas à la dépense quand il en vient au soin de son corps.

Passions : Élevé à Florence, il est tout naturel qu’Andrea soit attiré par les arts, d’autant plus qu’il soit un esthète. Il porte une préférence pour la peinture, qu’il pratique lui-même.
C’est un grand mélomane, avec un penchant pour les opéras italiens.
On l’a déjà dit, il se vautre dans la luxure. Amants comme amantes se bousculent donc à sa porte pour recevoir ses faveurs.
Il aime infliger la douleur et en recevoir en quantité suffisante pour y retirer un quelconque plaisir. Il considère la souffrance comme hautement poétique et érotique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maaya la Lune Noire
|Admin|Chef des Dragons|
avatar

Nombre de messages : 240
Clan : Dragons
Date d'inscription : 30/06/2005

MessageSujet: Re: Andrea di Arcangeli   Sam 30 Juil à 22:24

extra ! Shocked tu peux aller jouer

Présentation validée !

_________________
~¤Oslo tu es triste Lorsque ton miroir se brise
Le silence traite ultime Innonde tes forêts De sons intimes
Verdoyante Demeure ta nature
Où nous pouvons marcher En admirant tes sépultures
Admirable écrin préservé Cache-toi de l'inhumanité¤~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finwen.free.fr
 
Andrea di Arcangeli
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Penderie] Radius 1 par Andrea Munteanu
» [Purificateur d'air] Andrea by M. Lehanneur et D. Edwards
» [Cheminée] The Bubble Chimney by Andrea Crosetta
» [Lampadaire] Giocasta - Andrea ANASTASIO
» Tête a aléser D'Andrea TS1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanguinaria Elixura :: [Gestion des Personnages] :: Présentation des Personnages-
Sauter vers: