Sanguinaria Elixura

Effacez vos rivalités, Serpents et Dragons...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Adrian Ravenwings

Aller en bas 
AuteurMessage
Adrian Ravenwings
Explorateur [Serpent]
avatar

Nombre de messages : 32
Clan : Serpent
Date d'inscription : 08/08/2005

MessageSujet: Adrian Ravenwings   Lun 8 Aoû à 17:49

Nom : Ravenwings
Prénom : Adrian
Surnom : La Mort

Âge : 24/25 ans en apparence, environ 200 en réalité.
Date de naissance : 7 Janvier.
Lieu de Naissance : Londres.
Nationalité : Anglaise.

Race : vampire.
Clan : Serpent
Rang : Explorateur

Famille : Caïn.
Histoire :

Adrian est né il y a 200 ans dans une noble famille anglaise. Dernier enfant d'une famille de sept frères, Adrian était le plus faible de tous, hait et battu par son père et objet de toutes les brimades. La seule personne qui lui apporta un peu de réconfort et sa mère. D'ailleurs, ce fut elle qui lui appris la lecture et l'écriture, que l'enfant préfèrera bien vite au travaux des champs. Il ne comprendra que plus tard que la haine de son père était dû à sa naissance, puisqu'en réalité, il était né d'un adultère qu'avait commis sa mère, avec un jeune homme qu'elle avait aimé avant de le voir mourir...

A l'age de dix ans, il perd sa mère qui se suicida sous ses yeux. Elle aura cependant eu le temps de lui inculquer la haine envers son père et ses autres frères. Trés tôt, il se passione pour la médecine, et désire être docteur. Mais ses projets sont vite anéantis par la ruine de sa famille, et le jeune garçon ne peut pas poursuivre ses études: il doit alors travailler pour gagner de quoi entretenir ses frères et son père. Il devient domestique puis majordome au sein d'une riche famille, et doit se résoudre à voler pour subvenir aux besoins de sa famille. Mais ses employeurs s'aperçoivent un jour de ses méfaits, et le licencient, ruinant sa réputation. Il avait alors 26 ans, et il fut chassé de sa maison, ne rapportant plus rien à son père, après avoir été battu une dernière fois. Trop faible pour se révolter, il se soumit donc à cet utilme chatiment.

Il erra donc pendant un an dans les ruelles mal famées de Londres, effectuant les plus basses tâches pour survivre. Un soir alors qu'il revait d'en finir enfin, sa route croisa celle d'un être étrange qui semblait en savoir beaucoup sur lui... N'ayant pas d'autre choix, le jeune homme le suivit et accepta de travailler pour lui... et un an plus tard, son maître, Alcius, fit de lui un vampire....

Au départ, Adrian avait été perdu à cause de sa transformation. Mais sous l'apprentissage de son maitre, il devint un véritable assassin. Devenu plus fort, Adrian n'hésita pas à massacrer sa propre famille et devint au fil du temps un être cruel et sans aucune compassion. Libertin et tueur, il ne craignait ni la moral ni les réprimandes de son maître... Il appris aussi le violon à ses côtés, ainsi que le piano, et devint un joueur exceptionnel, dépassant vite son maître. Alcius lui enseigna également la fabrication des poisons et l'art de tuer. Ne supportant plus l'autorité de Alcius sur lui, et ayant su tiré partit de cet enseignement de traitrise et de violence, il tua son maître avec froideur, sans même ressentir la moindre parcelle de regret.

Cruel et tueur, le vampire passait ses nuits à se repaître, dépourvu de tous sentiments pour les humains et ayant sans doute oublié qu'il avait un jour été comme eux. Cruel, sans aucun pitié, il terrorisait les foules et les villages..; Sans doute un peu trop. Vers la fin du 18è siècle, il fut repéré par les forces de l'ordre et suspecté. Désireux de garder son statue de vampire secret, il choisit de se calmer pour quelques temps, jusqu'à ce que les humains aient oublié son existence.

L'opportunité se présenta, et il fut donc engagé par le comte Crowell, un homme sans scrupule et désireux de découvrir le secret de l'immortalité. Et bien qu'il ne sache pas vraiment ce qu'était Adrian, ses imprudences passées et les rumeurs sur son compte avaient suffit à éveiller quelques supçon chez le comte. L'homme lui proposa donc cette couverture, en échange du droit de l'étudier. N'ayant d'autres choix pour l'instant, Adrian fut contraint d'accepter.

Il passait donc ses jours à l'intérieur, effectuant les tâches qu'on lui demandait sans rien dire et profitant de cette période de répit pour étudier, lire et se faire le plus discret possible, et se jouant des histoires de la famille qui n'arrivait visiblement pas à avoir un héritier male. Les humains pouvaient être si amusants, quelques fois....

Il ne s'attendait cependant pas à ce que son avenir bascule avec l'arrivée d'un petit garçon que l'on disait être le fils du comte. Il fut remis entre ses mains par le comte lui-même, et ce geste intrigua le vampire : Etait-il inconscient au point de mettre son seul fils entre les mains d'un vampire, ou désirait-il se débarasser de l'enfant ? Quoiqu'il en fut, Adrian posa alors ses yeux sur la silhouette d'un enfant vêtu d'habits bien trop court et sales, et ainsi, il croisa pour la première fois un regard de petit démon...

Apparament désigné pour s'en occuper, Adrian effectuait sa tâche le plus froidement du monde, avant de s'apercevoir que ses gestes devenaient plus tendres envers l'enfant, ses paroles plus rassurantes, et que, peu à peu, il sentait un pincement à l'endroit où se trouvait son coeur mort quand il le voyait pleurer ou souffrir.

Un jour, l'enfant rencontra sa jeune soeur qui le blessa. Sans un mot, Adrian soigna l'enfant. Et le soir même de cette rencontre, il le vit arriver dans ses chambre, les joues humides de trop de larmes et le dos en sang. Ce soir là, il passa sa nuit à panser ses plaies nouvelles et à le réconforter. " Petit pleurnichard." L'avait-il appelé affectueusement. Malgré lui, ses mains ne cessaient de caresser les cheveux noirs du jeune homme en un geste rassurant et apaisant, tandis qu'il se sentait souffrir de voir Caïn ainsi. Mais il refusa encore de s'avouer qu'il ressentait de l'affection pour le jeune homme.

Toutes les nuits, le même spectacle se renouvellait. et tous les soirs, le vampire pansait les plaies de son maitre. Il ne savait que faire pour le soulager de l'éducation stricte qu'il recevait, et de ces terribles punitions qu'on lui infligeaient. Il lui enseigna avec passion et patience l'art du violon, puis celui des poisons. Il lui appris à se forger un caractère, il lui enseigna ce qu'il savait, et peu à peu, Caïn changeait devant ses yeux.

Le son du violon de Caïn charma la demi-soeur de celui-ci, et Mélie et le jeune comte finirent par se rapprocher... Trop, aux yeux d'Adrian. Un sentiment de mal aise et de jalousie lui comprimait la poitrine dès qu'il voyait à travers les rideaux tirés les deux enfants se sourirent et jouer ensemble. Et un soir, sans même réfléchir au conséquence, sa jalousie et son désir de n'avoir Cain que pour lui le poussèrent à tuer Mélie.

Caïn en fut totalement écroulé de chagrin, et, déséspéré, il ne cessait de l'appeler à toute heure du jour, ou de la nuit. Un soir, l'enfant, au milieu de ses larmes, déposa un délicat baiser sur ses lèvres en le serrant contre lui. Répondant à ce qu'il pensait à l'époque n'être rien d'autre qu'un désir purement charnel, Adrian passa la nuit avec le jeune comte. Mais le lendemain matin, malgré le désir qu'il ressentait encore, il choisit de repousser l'adolescent, sachant bien combien une telle liaison pouvait être dangeureuse.

Il vit alors son amant s'éloigner de lui et s'enferme dans le silence et la folie. Même le violon était délaissé.

Un soir, une odeur cuivrée interpella Adrian. Il monta à l'étage, et força la porte de la pièce ou Caïn s'était enfermé. Son maître gisait sur le sol, tandis que du sang se répandait à terre. Adrian, subjugué par la vue du sang, s'approcha du corps et planta ses crocs dans la chair tendre de son cou au cours d'une étrainte mortelle. Mais quelque fut son désir, il ne put jamais tuer l'adolescent. Il s'aperçu alors que Caïn n'était pas sa proie: c'était lui qui était tombé dans le piège de ses étranges yeux mordorés...

Il fit donc de Cain un vampire cette nuit là, et il tua le comte Crowell afin de n'avoir Cain que pour lui seul. Il alla même jusquà le marqué au fer rouge, comme sa propriété, avant de l'entrainé dans une fuite vers Paris. Mais son amant n'était plus qu'une poupée sans âme. Il l'installa dans une chambre peuplé de poupée en porcelaine, et, régulièrement, il s'occupait de lui. Mais Caïn ne se réveiller pas, et Adrian en souffrait. Dire qu'il n'avait voulu que le protéger ! Désormais, tout ce qu'il possédait c'était une poupée sans vie plus précieuse à ses yeux que tout les trésors du monde.

Un soir de grand vent, il entendit un bruit d'une poupée qui se brise à l'étage, et n'en tint pas compte. Des bruits de pas se firent entendre tandis qu'il était dans son bureau, mais il ne réagit toujours pas. Et quand il sentit une présence non loin de lui, il se résigna à faire un geste, avant de s'arrêter, surpris:

" Vous êtes réveillé, My Lord ? "

furent les seules paroles qu'il pu murmurer avant que Caïn ne le frappe avec un objet flambant. Hurlant de douleur, il s'écroula sur le sol tandis que la maison prenait feu. Mais ses pensées étaient tournées vers celui qu'il aimait, et qui restait immobile au milieu des flammes. Il rassembla ses dernière forces et attrappa la jambe de Cain qui du s'agenouiller ainsi au sol. Les bras de Cain le serrèrent, et il le sentit sangloter contre lui. Il passa alors sa main sur le visage doux de son amant, et le repoussa ainsi tendrement, avec un sourire heureux aux lèvres.

" Tu es réveillé... Sauve-toi vite maintenant..."
Mais Caïn se contenta de hocher la tête de gauche à droite, marquant son refus d'obéir. Une fois de plus, Adrian lui sourit:

" Tu es encore jeune, j'ai bien vécu..."

Toujour le même refus obstiné. Un nouveau sourire, accompagné d'une larme de sang et d'une main tremblante, qui glisse peu à peu sur le contour d'une joue humide de larmes.

" Ne pleures pas... Je ne veux pas partir sans ton sourire..."

Une nouvelle larmes en réponse. Caïn laissa ses cheveux noirs masqué son visage tandis que ses épaules tremblaient à force de trop pleurer.

" Vas-t'en, et je te promettrai, de ne pas mourir... Je te retrouverai... Nous avons l'immortalité pour nous revoir... Va t'en, et je reviendrai chercher ton sourire que tu me refuses aujoud'hui..."

Adrian laissa alors glisser sa main sur le menton de Caïn, cueillant au passage une de ses larmes

" En attendant, je garde cela. Je te rendrai tes larmes, lorsque tu m'aura offert ton sourire... Car je ne veux plus jamais te voir pleurer..."

Sans même adresser un seul mot, les deux yeux dorés du comte se plongèrent dans le ciel bleu de ceux d'Adrian. Puis, rapidemment, le jeune vampire partit...

" Je t'aime... Pourquoi faudra t-il que je manque... à ma dernière promesse..."

Sur ces mots, lui qui n'avait jamais rien regrettait ferma ses paupières. Pourquoi fallait-il qu'au moment de partir, il emporte avec lui des regrets aussi lourds que ceux d'une promesse manquée.

Combien de temps il se passa ensuite, même lui l'ignore. Protéger du soleil par l'éffondrement de la maison, et grâce à son âge, il se régénéra peu à peu, ses blessures, contrairement à ce qu'il avait cru, n'étant pas assez graves pour l'achever. Dès qu'il pu se tenir debout, il partit à la recherche de Caïn, bien décidé à tenir sa promesse, et craignant pour la vie de son faible amant, tout seul dans le monde de la nuit.

Sachant qu'il avait rejoint un groupe nommé les serpents, Adrian n'hésita pas à prendre un poste dans ce clan.

Depuis, voilà bien des soirs qu'il observe Caïn de loin, se cachant de sa vue, mais le poursuivant sans cesse. Il n'ose encore aller vers lui, observant la chute dans la folie, la déchéance et dans la douleur de son amant de loin, attendant d'être prêt à le revoir, à lui parler...

Perché sur un des toits de la ville, Adrian baisse son regard vers la ruelle en bas, ou passe un jeune homme vêtu de noir. Avec un sourire aux lèvres, le vampire regarde sa poupée se mouvoir. Il était temps à présent...

Profil psychologique : Avant, il était cruel et sans aucune pitié. Les humains ne l'interessent pas. Il est en revanche capable d'une tendresse et d'une gentilesse sans égal envers Caïn, qu'il aime plus que tout. Jaloux, il peut lui arriver de blesser celui qu'il aime sans s'en apercevoir, n'étant pas encore trés doué avec les sentiments et pouvant avoir des réactions impulsives et démesurées. Il fut également libertin

Description physique : Assez grand, Adrian est un garçon fin et séduisant. Il peut paraitre assez froid comme l'exige son rôle de majordome, même si en réalité, il lui arrive souvent de sourire. Ses cheveux blonds sont si clairs qu'ils en apparaissent presques blanc, se mariant ainsi à ses yeux bleus. Il s'habille élégament, et possède un charisme indéniable.

Passions : Caïn.

Signes particuliers : Porte encore la clef de la chambre de Caïn autour du cou, comme s'il était encore son majordome. Il porte également une marque sur le dos qui représente des ailes noires.

(Merci à ma Nienna (Cain) d'm'avoir aidé pour la fiche ^^;; j'y serai pas arrivé seul)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~darktestament
Astarté De Frémont
|Admin|Chef des Serpents|
avatar

Nombre de messages : 93
Clan : Serpent
Date d'inscription : 30/06/2005

MessageSujet: Re: Adrian Ravenwings   Mar 9 Aoû à 15:24

C'est bon, quelques fautes d'orthographes sans gravités.

Présentation validée. Bon jeu ! Wink

_________________
Bois ce que t’offrent mes cuisses,
Une pluie de mensonges, un spectacle maudit,
Une poitrine qui n’a jamais nourrit.
Une Aphrodite pour des âmes mortelles
Jouant à cache-cache dans des rôles lubriques.


- Nightwish -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silver-tears.ca.cx/
 
Adrian Ravenwings
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cephalotus "Adrian Slack"
» cephalotus type, adrian slack clone, big boy avant l'hiver
» Sarracenia cv Adrian Slack x self
» S. X moorei 'Adrian Slack'
» Dionée 'Coquillage'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanguinaria Elixura :: [Gestion des Personnages] :: Présentation des Personnages-
Sauter vers: