Sanguinaria Elixura

Effacez vos rivalités, Serpents et Dragons...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La messe Noire d'une démone...

Aller en bas 
AuteurMessage
Darkan Filéas
|Mod|Gérant de la Soif Malsaine [Dragon]
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/09/2005

MessageSujet: La messe Noire d'une démone...   Ven 2 Sep à 11:36

La messe Noire d'une démone...

En s'approche lentement de cette porte et en la pousse fortement , vous vous retrouvez en haut d'un escalier sombre éclairé par de faibles lumières provenant de flammes dansantes au sommet de bougies accrochées au mur, vous descendez lentement les marches en évitant de faire du bruit, la moiteur des murs tranches avec la chaleur de vos mains et les seuls bruits perceptibles sont ceux des battements de vos propre coeur sentant le danger mais voulant avancer, au bout des marches s'ouvre à vous un long et étroit couloir se terminant par une porte, ici, votre main s'empare de la poignée gelée pour ouvrir lorsque un bruit provenant de derrière retient votre attentions, vous entrer, et vous mettez avec les autres invités.....

Derrière la porte se dresse une grande pièce parsemée de bougies blanches et rouges sur le sol formant un symbole de rituel que je ne saurais décrire, alors que vous observez ceci, une ombre attire votre regard il s'agit d'une femme......non.....une succube habillée dans de la soie laissant paraître ses formes avantageuses, elle passe derrière un rideau des bougies placées derrières vous permettent de voir l'ombre de ce qui se passe derrière...

Elle laisse glisser cette soie le long de son corps dont les courbes damneraient le plus pieux des anges puis passe un habit étrange épousant parfaitement ses courbes elle ressort sa poitrine toujours à l'air libre alors que le reste de son corps est fébrilement caché par de la soie transparente......alors que vos yeux ne peuvent la quitter un bruit venant du fond de la pièce attire votre attention, une porte que vous n'aviez pas vu s'ouvre et trois personnes en sortent.

Il y a Sapho, un démon et une jeune femme, une humaine habillée d'un simple voile de soie blanc laisse ses formes visibles, est entourée par deux être étranges vêtus d'une longue toge noire et arborant des symbole runique sur leur front......la succube s'approche , laisse courir le revers de sa main sur la poitrine de la jeune femme apeurée puis marmonne quelques mots aux "hommes" qui l'emmène alors au centre de la pièce, l'allongent sur une stèle, la dévêtissent et la maintiennent chacun à un bout de la stèle, par les chevilles et les poignets.

La jeune femme tente de se débattre mais l'emprise est trop forte. La succube s'approche, caresse le corps dénudé du bout des doigts avec un sourire à faire frissonner. Elle se penche sur son visage l'embrasse longuement en laissant courir ses mains sur son corps, ses ongles entaillant sa peau en divers endroit. Puis retourne au fond de la pièce pour revenir tenant un calice dans une main et un poignard d'une trentaine de centimètres de long avec la lame ondulante.....

Elle caresse une nouvelle fois le corps de la femme avec la lame du poignard, la faisant glisser sur la pointe de ses seins, épouser la courbure de ses hanches. Puis plonge sa main dans le calice et reparcoure son corps en la badigeonnant de sang sombre et épais, une fois sa poitrine et son ventre recouvert, elle porte ses lèvres au calice puis boit une gorgée, s'approche de la vierge et l'embrasse une nouvelle fois en déversant le sang dans sa bouche, la jeune femme est alors prise d'une quinte de toux. Pendant que la succube plonge son poignard dans le calice, elle pose le calice sur le coin de la stèle et lève les bras vers le plafond...

Elle entonne alors des incantations dans une langue que personne ne comprend :

Aléartar nernouk detranas demonus ti felgridor, herko salco danérida dicta flenidor maléditia julgul, nartouk heligarda. Goljulga judica fil vielga dro fevi di helvigo.

Pendant qu'elle parlait en sombre verbe elle entaillait de temps a autre son corps. Embrassant ensuite sa chair, se délectant du sang de la jeune vierge. Elle joua avec, celle si gémissante sous la douleur, criant par instant. Elle lui entailla les veines qui passait au niveau des poignets, laissant le sang couler en abondance sur la stèle puis sur le sol.

Plongea ensuite sa lame dans le ventre de la jeune femme dont le hurlement de douleur fut étouffés par l'homme la maintenant à la tête, la lame sanglante remonte lentement le thorax pour s'arrêter entre les seins de la jeune femme encore parcouru de quelques tressautements bien que la vie ne coule plus dans ses veines, elle plonge ensuite la main dans son thorax et en sorti le coeur encore battant. Coupa de la lame les liens le raccordant encore à son corps et le mit dans un récipient......

La succube se retire après avoirs fait couler de la cire sur la plaie, arborant un fier sourire maléfique léchant le sang sur ses mains, les hommes la suivent, tenant le récipient où le coeur a été déposer, le corps de la jeune femme reste là, éclairé par la lueur dansante des bougies .....La porte du fond s'ouvre, ils passent...elle se referme, toute les bougies s'éteignent comme par magie.

Alors vous êtes a nouveau libre, dans le noir............mais fasciné vous sentez un sourire se dessiner au coin de vos lèvres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La messe Noire d'une démone...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tache noire sur coupes de ficus
» Devinette noire. ( Trouvée : Ipomoea batatas ' Blacky ' )
» Comment bouturer l' Anémone pulsatille?
» Anémone du Japon
» Athyrium niponicum Ursula Red , une fougère noire et rose!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanguinaria Elixura :: [Hors Jeu] :: La Plume Sanglante-
Sauter vers: